logo

Les nouvelles de l'Yonne

LOGEMENT SOCIAL

 

Quelques chiffres :

 

 La politique du Gouvernement Macron est très inquiétante pour l’ensemble des locataires et en premier lieu le logement social qui semble promis à la « casse » au nom de la logique de la libéralisation du marché. La disparition du Ministère du logement qui était doté d’un budget de 32 milliards d’euros fait planer une grave menace sur les aides à la pierre.

 Quels sont les dangers auxquels les locataires devront faire face ? Il suffit pour cela de consulter la loi de finance pour 2018 concernant le logement.

 Coup de rabot sur les APL : 5 euros par mois depuis octobre 2017 compensé par une baisse des loyers HLM qui perdront environ 1,7 milliards d’euros sur 3 ans. Cela répond aux économies budgétaires recherchées par le Gouvernement en se prenant au plus modestes. La baisse des moyens alloués au public privera le BTP de constructions, déjà de nombreux chantiers sont en suspens ou revus à la baisse. Des bailleurs sociaux annoncent le gel de leur production de logements ou de réhabilitation. Ainsi, de nombreux quartiers populaires ne verront par leur habitat s’améliorer et la liste des demandeurs de logement ne fera que s’allonger. L’accession à la propriété ou l’accès à un logement de meilleure qualité par voie de mutation étant impossible par manque de pouvoir d’achat.

 

  1. Construire au moindre coût et plus vite en abaissant ou en gelant les normes de construction en matière de développement durable, d’économies d’énergie, de renouvellement urbain et donc d’oublier la transition énergétique.
  2. Vendre une partie du parc du logement social pour renflouer les caisses des HLM, le Gouvernement voudrait porter la vente de logements sociaux à 40 000 contre 8 000 actuellement avec les conséquences sociales que cela peut avoir.
  3. Tandis que l’on demande des sacrifices aux locataires et aux logeurs sociaux, rien pour le privé. Poursuite et intensification des avantages et abattements fiscaux accordés aux privés permettant aux spéculateurs de faire des économies et des gains au détriment des finances publiques. Selon la CNL, le manque à gagner pour l’État ne cesse de grimper de 200 millions en 2014 à 240 millions en 2016. L’État se prive ainsi de l’équivalent  de 30 000 logements sociaux constructibles par an.
  4. La réforme Macron préconise le bail modifié à destination des étudiants et des moins de 30 ans créant ainsi des locataires jetables à la merci des propriétaires.
  5. Fin de l’encadrement des loyers, surloyers augmentés et liberté de fixer le loyer au départ de chaque locataire, avec comme objectif final de remettre aux mains du marché la partie solvable des locataires du parc social et ainsi créer un logement social à deux vitesses. Un parc social libre de loyer et un parc très social dont l’entretien relèverait des ressources des organismes HLM déjà amputés.
  6. Gel du taux du Livret A dont l’épargne permet de financer les emprunts des HLM. L’idée du Gouvernement est de faire appel à d’autres financements privés forcément plus chers destituant ainsi la municipalité ou l’agglomération de toute maîtrise de son parc social et de ses locataires au détriment d’une logique de marché, sacrifiant au passage l’accompagnement social et mettant à mal la politique de la ville.
  7. Enfin, le Gouvernement laisse faire la spéculation foncière dans les zones dites tendues sans pour autant faire appliquer la loi SRU qui oblige les villes à aller vers 30% de logements sociaux en zone urbaine.

 La CNL a des propositions et invitent les locataires à se mobiliser contre les mauvais coups contre le logement social, entre autres. Non au détricotage du logement social dont le modèle a maintenant 100 ans et obtenu grâce à la lutte des femmes et des prolétaires depuis 1918.

Photo prise lors d'une réunion de l'Assemblée Générale de la CNL à Sens.

Voir sur leur site http://www.lacnl.com/ et notamment le plan logement que soutient le PCF

 

Jean François NICHELE

 Calendrier
Mois précédent Juin 2018 Mois suivant
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2CONSEIL NATIONAL
FETE DE L HUMANITE
3CONSEIL NATIONAL
JOUR DE LA TERRE
4 5CONSEIL DEPARTEMENTAL
678910
111213 14REUNION SECTION PUISAYE
MOBILISATION RETRAITES
15 16RSM 89 MOBILISATION
17
18192021 22REUNION SECTION AUXERROISE
23DES CARS VERS PARIS MOBILISATION HOPITAUX
24
252627 28JOURNEE INTERPROFESSIONNELLE
2930


En savoir +