logo

Les nouvelles de l'Yonne

EDITORIAL

« Ton monde on n’en veut pas »

 Macron et ses grands communicants ont usé et abusé depuis un an d’un vocabulaire qui se voulait moderne, positif, enclencheur de mouvements etc. changement, modernisation, réformes, ajustements… le masque tombe aujourd’hui. A chaque réforme proposée à chaque projet de loi annoncé, les Français constatent chaque jour un peu plus que le Président des riches n’est rien d’autre avec ses amis que le commis d’une volonté des technocrates et membres de la commission européenne, des grandes sociétés et groupes capitalistes mondiaux de l’industrie, du commerce, de la banque des assurances…

 L’économisme est devenu la seule loi d’organisation de nos sociétés. Produire toujours plus, spéculer, acheter et revendre le plus vite possible pour faire des profits et encore des profits.

 La première question qu’il faut se poser c’est le pourquoi d’une telle frénésie ? Jusqu’à quand ?

 L’organisation capitaliste de l’ensemble de la planète doit faire face aujourd’hui à une contradiction redoutable et même mortelle.

 Son ADN lui dicte de chercher toujours plus des sources de profits et dans le même temps du fait de la raréfaction des ressources, du fait que les peuples ont de moins en moins envie de l’exploitation que ce système génère, de l’aliénation toujours plus grande produite par le travail, les peuples commencent à secouer le joug comme on le voit en France en ce moment.

 Cette contradiction dans laquelle les puissances économiques privées se trouvent porte un nom et Marx l’avait bien analysée, cela s’appelle la « Baisse tendancielle du taux de profits ». Tout a été fait pour que progresse ce taux de profit, amélioration de la productivité, délocalisation, LBO (* voir article), utilisation d’une main d’œuvre de plus en plus pauvre, volonté de faire baisser partout ce qu’ils appellent abusivement le coût du travail, s’accaparer les grands services publics et en tirer le maximum de bénéfices, évasion fiscale, optimisation fiscale, destruction des terres, déforestation…

 Ce système atteint ses limites et il le sait. Mais il possède des moyens financiers colossaux qui vont bien au-delà de l’ensemble du PIB de l’ensemble des pays de la planète. Aux dernières données connues, ce sont plus de 350 000 oui 350 000 milliards de dollars de capitalisations boursières dont il disposerait sans compter ce que l’on appelle les banques de l’ombre qui disposeraient elles d’environ 90 000 milliards de fonds.

 Le XXIème siècle doit voir la fin d’un système aussi mortifère, injuste et dangereux pour les hommes et les femmes, pour la civilisation, pour la planète.

 Aussi pour en revenir à Macron, les réformes, changements, modernisation ne sont que des outils mis à disposition de ses maîtres ici et partout ailleurs, seuls les peuples peuvent dire « Ce monde là, on n’en veut pas ».

    *LBO ?!

 Leverage Buy-Out (rachat par effet de levier)

 C’est là un procédé très typique du capitalisme d’aujourd’hui qui fait couler beaucoup d’encre depuis 20 ans. Il s’agit pour un repreneur d’entreprise d’acheter une société en déboursant le moins possible.

 Le fond acheteur crée d’abord une Holding qui emprunte une grosse somme d’argent en général aux banques avec intérêts les plus minimes possibles pour acquérir l’entreprise convoitée (la cible). Cet emprunt sera alors remboursé par l’entreprise rachetée elle-même, un peu comme si la cible se rachetait elle-même. Bien évidemment celle-ci est amenée à réduire ses coûts, effectifs et salaires évidemment quand les choses vont bien et c’est là le cas généralement l’acheteur de départ revend et touche une plus-value.

 Avec des taux d’intérêts faibles c’est la fête pour les investisseurs en ce moment nettement moins pour les salariés et les investissements.

 Ce système fonctionne à peu près bien pendant les cinq premières années mais au-delà faute d’investissements, du fait souvent de la baisse des qualifications cela tourne au vinaigre.

 C’est le cas aujourd’hui en France pour Vivarte en pleine déroute achetée en 2007 par LBO.

La redaction

 Calendrier
Mois précédent Juillet 2018 Mois suivant
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031


En savoir +