logo

Les nouvelles de l'Yonne

INTERNATIONAL

BRESIL : Il faut libérer Lula

 Le 8 avril, de sa prison, Lula a fait parvenir une lettre à l’Humanité, le journal qu’il faut acheter ou auquel il faut s’abonner.

 Lula en est aujourd’hui 8 avril à sa première année d’emprisonnement. Il a été jugé et mis en prison pour « des actes non spécifiés » une bizarrerie juridique qui n’existe pas dans le droit pénal brésilien. Aucune preuve n’a pu être apportée contre lui et surtout pas par exemple du cadeau d’un triplex qui lui aurait été offert. Après sa présidence il est retourné chez lui dans l’appartement qu’il avait avant, dépourvu de luxe, dans la région métropolitaine de San Paolo.

 Le juge qui l’a condamné est devenu Ministre de la justice pour service rendu. Ce seul fait montre bien la machination dont il a été victime. Aujourd’hui après l’éviction de Delura Rousseff  suite à une carambouille politicienne, elle avait été élue en 2010 et 2014 et révoquer en 2016. Un fasciste est à la tête du Brésil avec la complicité de Trump.

 Le processus de développement, avec inclusion sociale initiée en 2013, qui avait fait l’unanimité et suscité une énorme admiration au Brésil et  à l’Étranger est rompu. Il avait permis de sauver des millions de brésilien-nes de la grande pauvreté. Il avait également fait sortir le Brésil de la carte mondiale de la faim. Sous Lula existait « la recherche du dialogue, elle a été remplacée par le discours de la haine ». Lula doit être libéré, la France qui pour beaucoup au Brésil et ailleurs dans le monde a perdu son titre « des droits de l’Homme » doit agir et vite par son gouvernement et l’expression populaire.

 

ALGERIE : magnifiques algérien-nes

 Les généraux algériens ont fini par comprendre qu’il fallait écarter Bouteflika car ils avaient plus à perdre qu’à gagner en le maintenant. Première victoire du peuple. Maintenant c’est l’ensemble du clan de celui-ci qui a conduit le pays si longtemps qu’il faut dégager. La manœuvre des généraux ne trompe personne en Algérie et à l’étranger. Eux aussi veulent sauver leurs intérêts liés à la manne pétrolière. C’est le peuple et donc des millions de citoyen-nes qui crient dans les rues : « les décisions et la parole doivent revenir au peuple », « dégager les tous ».

 Samedi 6 avril encore une fois partout des foules immenses ont exprimé l’exigence d’une seconde République émancipée du carcan militaire et l’affirmation de la mise en place d’une Assemblée Constituante « primauté du politique sur le militaire ! ».

 En Algérie, femmes et hommes se côtoient et retrouvent le goût et l’envie du débat dans un contexte qu’ils veulent pacifique. On a envie de leur dire : « à bientôt vous voir là-bas avec votre nouvelle République ».

 

 ISRAEL

 A la veille des élections, le 1er Ministre vient de promettre à l’extrême droite qu’il annexerait l’ensemble des colonies illégales situées en territoire palestinien. Cela marquerait une nouvelle escalade dans la volonté des sionistes de construire le « Grand Israël ». Netanyahou refuse par là l’existence d’un État palestinien et ce faisant il met en grave danger le peuple de Palestine mais aussi celui d’Israël car cela ne peut conduire qu’à la guerre. La communauté internationale doit réagir très vite.

La redaction

 Calendrier
Mois précédent Juillet 2019 Mois suivant
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2CONSEIL DEPARTEMENTAL
3
4
5
6
7
8910111213 14ATELIERS CITOYENS DE LA GAUCHE MIGENNOISE
15161718192021
22232425262728
293031


En savoir +