logo

Les nouvelles de l'Yonne

« LE JOUR D’APRES »

 « LE JOUR D’APRES »

 Voilà une expression qui a beaucoup fait gloser. Même Macron s’y est essayé  en appelant aux « jours heureux » à venir. Reprendre le beau mot d’ordre du CNR quand dans les trois dernières années de son mandat il a tout fait pour finir de casser ce qui restait du programme mis en place en 1946, il fallait oser le faire. Rappelons au passage combien les ministres communistes à l’époque ont œuvré pour être fidèles à ce programme.

 Pour parler des jours d’après il faudrait, il nous semble, arriver à un certain consensus sur l’ensemble des causes qui ont amené à la crise économique, sociale et écologique que nous connaissons. A partir des années 80 le néolibéralisme très influencé par le théoricien des années 1930 Hayeck commence à prendre le pouvoir en Angleterre, en Allemagne aux Etats Unis. L’ensemble des pays de ce que l’on appellera la zone euro suit le mouvement puis c’est le pacte de stabilité, le traité européen de Maastricht et en fin le référendum de 2005 que les Français refusent mais que Sarkozy fera revenir par la fenêtre parlementaire.

 Un dogme tout puissant qui doit être inébranlable dicte les conduites, économiques d’abord sociales ensuite, et tout y passe la culture aussi, la santé, la nature, l’homme même. Aucune n’entrave : tout doit devenir marchandise et donc la course à cette marchandise est libre et non faussée. Les Etats, les gouvernements ne décident plus qu’en fonction des instructions, pressions des grands groupes multinationaux et leurs lobbies…

 C’est maintenant que se prépare l’après. Pour nous en ce début du XXIème siècle la solution à tous nos maux passe par le dépassement du capitalisme vers un monde des communs.

La redaction

 Calendrier
Mois précédent Juillet 2020 Mois suivant
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031


En savoir +