logo

Les nouvelles de l'Yonne

BANQUE CENTRAL EUROPEENNE, EN FINIR AVEC SON INDEPENDANCE

 Dans le Monde du 4 Avril on pouvait lire cette incroyable constat de la part d’un journal qui n’a jamais ménagé sa peine pour défendre le libéralisme : « Dans la zone euro,  la Banque centrale européenne (BCE) a désormais à son bilan le quart de la dette des Etats. Pourquoi ne pas tout simplement l’annuler ? Après tout, il ne s’agit que d’un jeu comptable : les Etats doivent à leur propre banque centrale, qui peut imprimer autant d’argent qu’elle le souhaite ».

 C’est là et depuis très longtemps une des revendications des communistes et d’autres économistes hétérodoxes, « les économistes atterrés », « Attac », …La simple réalité répétée depuis des années est-elle en train de se frayer son chemin ? Un tabou a déjà été levé depuis quelques semaines : suspension du pacte de stabilité (3% de déficit). Dans le même temps sous la contrainte des évènements des décisions hier hérétiques ont été prises : création d’une part, à partir de rien de 1000 milliards d’euros pour financer le rachat massif de titres de dette publique notamment. Ce qui avait d’ailleurs été fait au moment de la crise de la zone euro en 2010. Mais d’autre part décision a été prise de faire bénéficier de cette mesure exceptionnelle chaque pays en fonction des difficultés rencontrées et non plus au prorata de leurs richesses ce qui à chaque fois, comme au football, faisait que  c’était toujours l’Allemagne qui l’emportait.

 La remise en cause des dogmes d’hier martelés à chaque instant et soutenus par les économistes libéraux et la presse officielle ou aux mains des milliardaires ne permettra de régler qu’en partie l’immensité des problèmes qui nous attendent. Elle en dit pourtant long sur des possibilités financières nouvelles si nous en finissons avec la sacro-sainte indépendance de la Banque centrale européenne. Les états pourraient alors se libérer de leur dépendance aux marchés financiers et créer l’argent nécessaire aux biens communs et donc aux besoins humains : services publics, transition écologique, recherches, aides aux collectivités territoriales, formation… Plus incroyable encore on parle même aujourd’hui dans les sphères économiques de la notion de « monnaie hélicoptère » qui consisterait à verser directement aux particuliers et aux entreprises, sous condition de l’utilisation de l’argent.

Mais attention ! Les libéraux où qu’ils soient se taisent aujourd’hui, ils ne peuvent faire autrement. Sans hésiter ils reviendront à l’attaque pour réintroduire les dogmes du pacte de stabilité. Ce sont donc les peuples européens, les partis de la gauche alternative, les syndicats, les mouvements qui devront se mobiliser car sans cela…

 

 (Texte largement inspiré d’une chronique de F Wurtz dans l’Humanité dimanche du 9 Avril)

La redaction

 Calendrier
Mois précédent Juillet 2020 Mois suivant
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031


En savoir +